postheadericon Lac Tekapo et Mont Cook, au pays des pêcheurs à la mouche

Du 3 au 7 décembre 2010

Munis de notre super carte routière du pays, nous reprenons la route vers le lac Tekapo, au centre de l'île du sud. Une fois passée la ville de Fairlie, la route est bordée à perte de vue de lupins de tous les tons du rose au violet ! Après un virage, la chaine des Alpes néo-zélandaises apparaît enfin magnifique et enneigée... Puis le paisible lac glaciaire Tekapo d'un bleu turquoise surprenant ! Ca y est, nous commençons à apprécier le pays !

Il fait encore bien chaud : nous profitons avec les lapins, canards et mouettes de la fin de journée au bord du lac. Se pose ensuite la question de l'emplacement pour la nuit. Nous aimerions faire du camping sauvage, mais c'est interdit autour du lac... Et nous ne voulons pas aller dans les campings à touristes qui coûtent cher et sans charme. Nous nous dirigeons finalement vers le lac Alexandrina un peu plus loin où le camping est autorisé à côté des huttes de pêcheurs. Tranquille !

Incident diplomatique !

Le soleil se couche sur la lac Alexandrina, donnant au lac des reflets dorés. Nous profitons de ce moment parfait pour prendre des photos. C'est alors que nous sommes abordés par quatre pêcheurs. A peine avons nous dit que nous sommes français, qu'ils nous rappellent bruyamment la responsabilité du gouvernement et des services secrets français dans l'affaire du Rainbow Warrior ! Nous n'étions trop jeunes en 1985 pour comprendre les tenants et aboutissants de cet "acte terroriste" que nous redécouvrirons dans notre guide de voyage. Si cette histoire a miné les relations entre la France et la Nouvelle-Zélande pendant des années, ce soir nous nous rendons bien compte qu'ici la rancoeur est tenace !

L'un deux me propose un tour en barque et, en guise de vengeance 25 ans plus tard, pousse l'embarcation à l'eau, me laissant me débrouiller avec les rames ! Ce qu'il ne savait pas, c'est que j'ai appris à ramer en Bretagne avant de savoir nager, ce qui nous rachète aux yeux de ces fanas de pêche de Timaru ! Après ce petit tour en barque, nous sommes chaleureusement invités à partager avec eux bières et dîner ! Dîner animé au cours duquel nous essaierons tant bien que mal de déchiffrer l'accent du fin fond de la Nouvelle-Zélande, surtout quand ils y ajoutent quelques mots en maori !

Le lendemain, réveil à l'aube pour voir le lever de soleil illuminer les montagnes. Il y a une énorme différence de température entre le jour et la nuit : nous sommes gelés ! Au cours de notre ballade matinale, nous retrouvons notre copain néo-zélandais qui nous prête sa barque pour la journée. Chouette, pour une fois nous pouvons profiter d'un lac sans se ruiner ! Pique-nique tranquille sur le lac, mais retour mouvementé lorsque le vent se met à souffler. C'est incroyable car nous sentons le vent passer de 5 à 25 noeuds en moins d'une minute ! En Nouvelle-Zélande, quand on part en ballade, mieux vaut être paré pour affronter tout changement de temps !

Pour finir cette journée "sans voiture", nous gravissons à pied le Mont John jusqu'à l'observatoire (accessible en voiture) pour profiter de la vue superbe sur le lac et les pâturages alentours à perte de vue. Sous le cagnard, dur de résister à la tentation de faire du stop. Au moins, on l'aura mérité notre pot à la cafétéria de l'observatoire !

Toutes les photos des lacs Tekapo et Alexandrina ICI


Au pied du sommet de la Nouvelle-Zélande

Notre route se poursuit vers Aoraki / Mont Cook où nous élisons domicile au campsite du DOC (Department Of Conservation, qui met à disposition des voyageurs des campements très sommaires : généralement de simples toilettes, parfois de l'eau courante). Au-dessus de nos têtes, les glaciers craquent en permanence et nous apercevons parfois les chutes de séracs dans un nuage de neige.

Après une nuit agitée par des vents violents, nous nous considérons quand même chanceux de ne pas dormir sous tentes. Celles qui se trouvent autour de nous n'ont pas toutes résisté ! Au petit matin, le beau temps est de retour. Idéal pour entamer notre première randonnée dans la vallée Hooker jusqu'au lac et glacier du même nom. Tout au long du chemin, nous pourrons profiter pleinement du paysage dominé par le majestueux Mont Cook (3754m), plus haut sommet de Nouvelle-Zélande.

Les montagnes enneigés donnent des idées à Stan qui s'informe sur les possibilités d'héliski ! Heureusement pour notre porte-monnaie, la saison est terminée depuis quelques jours !

Toutes les photos de Aoraki / Mont Cook ICI

On the road again

Pour rejoindre la région des Catlins, nous avons le choix entre plusieurs routes : passer par la côte  ou à l'intérieur des terres. Nous empruntons finalement la route SH8 au coeur de l'île.

Nous passons la nuit à Omarama près de la rivière. Debout de bonne heure, nous saluons un pêcheur à la mouche qui nous offre sa première truite ! Bon, il va falloir la vider et l'écailler avec les moyens du bord = un couteau-suisse ! Ce que nous faisons avec grand soin à l'heure du déjeuner sur les bords du lac Dunstan. Par contre, notre pauvre truite sera bien maltraitée à la cuisson... Une seule poêle trop petite pour contenir le poisson entier, le dessus du poisson qui n'arrive pas à chauffer car nous sommes en plein air, pas de beurre ou de quoi agrémenter la cuisson. Bref, un désastre culinaire !

Entre Omarama et Roxburgh, se succèdent des paysages variés et magnifiques : Lindis Pass, Lindis Valley, Lake Dunstan, Cromwell Gorge, pâturages et rochers, Lake Roxburgh... Autant de paysages qui nous rappellent le film "Le Seigneur des Anneaux", qui a conforté notre désir de découvrir la véritable "Terre du Milieu". Cerise sur le gâteau : nous arrivons à la bonne saison dans une région de production de fruits. Nous en profitons pour acheter sur la route des cerises dans une boutique en libre service. Il n'y a qu'à se servir et laisser un petit billet !

Toutes les photos de la route SH8 entre Omarama et Balclutha ICI


Infos pour les voyageurs

Les ballades et lieux qui nous ont particulièrement plu sur la route :

  • Tekapo :
    • Camping du lac Alexandrina, paisible et à l'écart de la foule touristique de Tekapo.
    • Vue sur le lac Tekapo à partir de l'observatoire Mont John. Accessible en voiture ou par un sentier qui part du camping de Tekapo.
  • Aoraki / Mont Cook :
    • Randonnée de Hooker Valley (3-4h, facile) qui part du camping du DOC de White Horse Hill. Comme son nom l'indique, elle longe la vallée glaciaire le long de la Hooker River que nous traversons sur des ponts suspendus. Très belle vue sur le glacier Mueller, le glacier Hooker et le Mont Cook.
  • Omarama :
    • Clay Cliffs, cheminées d'argile érodé. Accessible par une piste, quelques kilomètres avant l'entrée nord de la ville d'Omarama. Y aller de préférence par temps clair pour profiter de la lumière sur les rochers.
  • La route SH8 entre Omarama et Roxburgh (40km au sud d'Alexandra).

Pour les fans du Seigneur des Anneaux, sachez qu'il est possible d'accéder au Mont Sunday, lieu de tournage d'Edoras (capitale du Rohan située sur une colline au milieu d'une immense vallée entourée de montagnes) via une longue piste, à partir de Mount Somers sur la route entre Christchurch et Géraldine. Nous le réaliserons malheureusement trop tard... Heureusement nombre d'autres paysages nous rappelleront le film !


Carte repère


Mis à jour (Samedi, 15 Septembre 2012 17:34)