postheadericon Puerto Varas / Chiloé : ambiance tranquille

Du 26 janvier au 6 février 2011

Cela fait déjà 3 semaines que nous sommes en Amérique latine, et il nous semble que nous avons encore tout notre temps devant nous. Rien ne pousse à nous presser, nous profitons donc tranquillement de cette région aux portes de la Patagonie.

Surréaliste

Notre première rencontre à Puerto Varas est des plus surprenante. Les coupures de journaux affichées aux murs de l'hostel retiennent notre attention, sans que nous sachions dire si c'est une farce ou pas. Il faut nous rendre à l'évidence : le jeune propriétaire du Ruca hostel est le premier chilien à avoir réalisé un vol suborbital et gagné un prochain vol orbital pour dans 2 ans ! Comment ? En participant à un concours en mettant à jour son anti-virus Norton ! De quoi alimenter la conversation pendant quelques heures !

Toujours accompagnés de Tomek et Paulina, nous profitons de l'avantage du nombre pour louer une cabaña et une voiture pour visiter la région : le volcan Osorno dont la silhouette est visible jusqu'à Puerto Varas par beau temps, le petit village de Petrohué, le lac Todos Los Santos sur lequel nous faisons un tour jusque sur l'île Sainte-Marguerite, et les Saltas de Petrohué.

Le temps ne nous avait pas permis de faire de rafting à Pucon ; nous nous rattrapons sur le Rio Petrohué de classe III. Aux directives du guide "Adelante ! Izquierda atras ! Adelante ! Derecha atras !", nous pagayons en rythme, parfois submergés par les vagues des rapides ! C'est une des expériences les plus excitantes de notre séjour chilien et qui nous donne envie de compléter notre connaissance des sports d'eaux vives avec le kayak et le canyoning ! Sans doute en France au retour.

Toutes les photos de Puerto Varas et des environs ICI et la vidéo du rafting ICI

L'île arc-en-ciel

Nous reprenons un bus pour l'île de Chiloé. De notre pied à terre à Castro, nous louons à nouveau une voiture pour faire le tour de l'archipel. Notre route nous conduit au travers des bocages jusqu'aux Pingüineras de Puñihuil, au nord ouest. D'énormes colonies de manchots de Humbolt et de Magellan vivent sur des petites îles facilement atteignables en bateau. Plus au sud, à Cuçao, nous rencontrons l'océan sous la pluie et un vent surréaliste : nous tenons à peine debout, le sable vole à nos pieds !

Les belles plages et falaises nous font penser aux côtes bretonnes que nous connaissons bien. Pas étonnant que Chiloé soit surnommée la "Bretagne chilienne". Peut-être aussi parce que c'est le royaume de la patate et à cause de son climat : il y fait beau plusieurs fois par jour ! A la fin de chaque averse, le soleil nous offre de beaux arcs-en-ciel. Nous n'en n'avons jamais vu autant !

Chiloé est également réputée pour ses pallafitos colorés (maisons sur pilotis) et ses nombreuses églises en bois, classées au patrimoine mondial de l'UNESCO, dont nous tachons de faire la tournée jusque sur l'île de Quinchao. Épuisés par les kilomètres de voiture, nous nous arrêterons à 4.

C'est également sur Chiloé que nous commençons à nous poser des questions sur la suite du parcours pour atteindre le grand sud de la Patagonie : par la mer en cargo avec Navimag au milieu des fjords ou par la terre via la mythique Carretera austral ? Le deuxième choix s'imposera pour nous permettre de profiter pleinement des Andes. Après quelques jours de repos, nous embarquons sur un ferry qui nous conduit à Chaiten, au début de la Carretera austral. Tomek et Paulina, avec qui nous voyageons depuis maintenant 3 semaines, nous précèdent de quelques jours.

Toutes les photos de Chiloé ICI


Carte repère


Mis à jour (Dimanche, 11 Septembre 2011 16:29)