Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 426
Bariloche et la régions des lacs

postheadericon Bariloche et la régions des lacs

Du 18 au 26 janvier 2011

En plein été austral, les bus sont pris d'assaut. Nous devrons donc passer une nuit dans la ville glauque d'Osorno avant de trouver un bus disponible pour l'Argentine. Sur les conseils d'un chilien, nous nous arrêtons à Villa La Agostura, avant de rejoindre Bariloche. Cette étape compliquera malheureusement notre premier contact avec l'Argentine...

Abus de situation dominante

Nous nous rendons vite à l'évidence : Villa La Agostura est saturée. Impossible de trouver un lit dans un hôtel ou une auberge pour la nuit. Il pleut et la solution camping ne nous enchante guère. Dernière solution : dormir chez l'habitant, qui abuse outrageusement de la situation. Nous nous retrouvons à "squatter" à 11 touristes dans la même maison sur des matelas collés, posés à même le sol, avec une seule salle de bain pour tous, et ce pour le modique prix de 60 pesos par personne (environ 12 euros, le même prix que dans une auberge de jeunesse avec tous les services) ! Le pire est que le proprio est sympathique ; difficile de s'en prendre à quelqu'un qui vous arnaque avec le sourire !

Deuxième déconvenue à l'entrée du parc national Los Arrayanes : 10 à 20 pesos pour les argentins, 50 pesos pour nous ! Sans compter le bateau que l'on doit prendre pour revenir à plus de 100 pesos... 30 euros pour voir un bosquet d'arbres, non merci ! Nous avions beau savoir qu'ils pratiquaient la discrimination en appliquant des tarifs différenciés pour les argentins et les autres touristes (cf. prix d'entrée des parcs argentins), de le voir, ça énerve ! On nous indique finalement un sentier gratuit vers des miradors (points de vue) qui nous permettent de profiter de la vue sur le Lac Nahuel Huapi.

Apprentis trekkeurs

C'est sans regret que nous quittons Villa La Agostura pour San Carlos de Bariloche, de l'autre côté du lac. Avec le beau temps, notre bonne humeur réapparaît. Nous nous lançons à vélo sur le Circuito Chico qui fait le tour de la péninsule de Llao-Llao sur 25km avec des beaux points de vue sur le lac et les montagnes. La route passe à côté de l'hôtel Llao Llao, réputé pour être l'hôtel le plus connu d'Argentine. C'est vrai qu'il jouie d'une situation exceptionnelle mais pour en profiter il faut débourser minimum 250€ la nuit...

Nous notre truc, c'est plutôt le camping, et projetons un départ pour la randonnée Frey-Jakob de 3 jours, le lendemain. Jusqu'à présent, nous n'avions fait que des randonnées à la journée ou avec guide et porteurs. Cette fois-ci, nous allons nous lancer avec nos gros sacs et matériel de camping. La soirée est consacrée aux préparatifs avec Tomek et Paulina : trouver une bonne carte, acheter des provisions les plus légères possibles et redispatcher les affaires dans nos sacs de manière à emporter le minimum et laisser le reste à l'auberge. Le bus nous dépose dans la station de ski de Villa Cerro Catedral. C'est parti !

Au final, nous aurons marché dans des marécages, traversé des rivières à gué, sur des troncs d'arbres ou avec des cordes, gravis des côtes abruptes au milieu des rochers, descendu des pentes vertigineuses dans la moraine à me tétaniser de vertige... mais surtout profité de paysages grandioses, surmontés des flèches du Cerro Catedral. Nous sommes à moins de 2000m d'altitude, mais évoluons déjà dans un environnement de haute montagne. Au bord de lacs où nous nous rafraîchissons de la chaleur du jour, les campements Frey et Jakob nous offre une halte de choix.

Cette première expérience de trek en autonomie nous aura vraiment emballé car elle nous permet d'atteindre des sites magnifiques. Si le premier jour de marche est consacré à l'approche, le troisième au retour, c'est le deuxième jour qui est le plus beau. Deuxième jour dont on se privait sur des randonnées à la journée !

Partis sur notre lancée, nous cherchons un moyen de rejoindre le Chili (et Puerto Varas) par les montagnes et les lacs avec les moyens du bord : bateaux, bus et nos pieds. Seul problème : une seule compagnie a le monopole et propose un tour sur une journée, non flexible (impossible d'acheter les tickets de bateau et de bus séparément) et au tarif prohibitif... En gros, il n'est pas possible de s'attarder dans les montagnes pour en profiter, à moins de faire un trek de 3 jours avec nos 50kg sur le dos, ce qui n'est pas envisageable. C'est finalement en bus que nous repartons au Chili. Dommage, car nous avons tellement aimé ces montagnes, que nous aurions bien profiter davantage de la région !

Toutes les photos de Bariloche et des environs ICI


Carte repère


Mis à jour (Dimanche, 22 Septembre 2013 16:47)