Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 426
El Chalten / El Calafate : au pays des glaciers

postheadericon El Chalten / El Calafate : au pays des glaciers

Du 20 février au 1er mars 2011

Après une traversée mémorable de la frontière Chili/Argentine, nous voici arrivés dans la Mecque du trekking en Patagonie : le parc national Los Glaciares.

En route vers le Fitz Roy

A voir la petite taille du village d'El Chalten, difficile d'imaginer que ce lieu rassemble autant d'amateurs de trekking et d'escalade. Pourtant, il faut se rendre à l'évidence : en début et fin de journée, les rues et auberges grouillent de randonneurs. Et les français ne sont pas en reste : c'est la première fois depuis la Nouvelle-Calédonie que nous entendons autant parler français dans la rue !

La plupart des randonnées autour d'El Chalten peuvent se faire à la journée. Nous préférons emporter notre tente, à la fois pour ne pas repasser deux fois par le même chemin, et puis peut-être parce que ça devient une habitude de camper ! C'est naturellement vers le Fitz Roy que nous nous dirigeons en premier. Reconnaissable au premier coup d'œil, tel un obélisque s'élançant vers le ciel, le Fitz Roy est un des sommets les plus mythiques d'Argentine et un must pour les alpinistes, euh... andinistes.

Forcément nous ne sommes pas seuls sur les sentiers qui mènent au Fitz Roy, mais quelle surprise de tomber nez à nez avec Vanessa, la meilleure amie de ma cousine Aurélie ! Nous marchons ensemble pendant 1h30, le temps de prendre des news de Paris !

Après un détour vers le glacier Piedras Blancas que nous atteignons en traçant notre chemin au milieu d'énormes blocs de roche, nous nous installons au campement Rio Blanco, moins fréquenté que le campement Poincenot. Normal, nous n'avions pas prêté attention au petit panneau "Solo escaladores" ! Cette erreur nous permet de profiter d'un abris pour le dîner mais surtout de rencontrer Pépé, alpiniste barcelonais. Avec lui, nous pourrions parler espagnol, mais il préfère nous parler français, ou perfectionner sa pratique du polonais avec Tomek et Paulina, langue qu'il apprend depuis qu'il a rencontré sa petite amie polonaise ! S'il s'étend peu sur son expérience, nous comprenons qu'il a déjà participé à des expéditions himalayennes. Aujourd'hui, il s'apprête à s'élancer dans l'ascension du Fitz Roy. Route d'approche et traversée du glacier de nuit pour être à la base du sommet à l'aube. Il prévoit ensuite l'ascension du pic et la descente dans la journée. 30h en tout. Nous sommes super impressionnés ! Et encore plus lorsqu'il nous explique comment chaque gramme est pesé dans son sac à dos. Par exemple, il n'emporte qu'une bouteille de gaz à moitié vide pour réchauffer ses plats déshydratés. De peur qu'il lui en manque pour son dernier repas, nous lui prêtons la notre pour le dîner. Il nous raconte que certains alpinistes vont jusqu'à découdre les étiquettes de leurs vêtements pour s'alléger de quelques grammes !

Le lendemain, nous grimpons les dernières centaines de mètres pour atteindre la Laguna de los Tres au pied du Fitz Roy. Ce matin, nous avons la chance de le voir dégagé, ce qui n'est pas toujours le cas. On nous raconte l'histoire d'un gars venu 3 fois à El Chalten et qui n'a jamais réussi à voir le sommet ! Nous essayons aux jumelles, sans succès, d'apercevoir Pépé. Après 2h d'admiration, nous reprenons le chemin de la Laguna Torre, que nous atteignons en fin de journée, avant de rentrer au pas de course et rincés au village. J'ai droit à une énorme ampoule qui m'empêche toute marche à pied pendant 3 jours. Stan profite d'une belle journée pour atteindre le mirador de Loma del Pliegue Tumbado en mode trail, en moins de 2h (sinon il en faut plutôt 3-4 normalement).

Dans le bus qui nous emmène vers notre prochaine destination, El Calafate, nous retrouvons Pépé. Nous apprenons qu'il n'a malheureusement pas réussi l'ascension du Fitz Roy. Le temps couvert à l'aube s'est dégagé trop tard, accompagné de vent, ce qui ne rendait pas possible l'ascension du sommet dans la journée... Pour une prochaine fois sans doute !

Toutes les photos d'El Chalten et du Fitz Roy ICI

Le tonnerre du Perito Moreno

La route qui nous conduit vers El Calafate nous plonge au cœur de la steppe patagonienne. A perte de vue, pas un seul arbre. Seulement des touffes d'herbes jaunies par le soleil. Des clôtures sans fin limitent des champs ou propriétés à l'espace démesuré ! Et nous imaginons les hommes qui ont du mettre des années pour planter ces kilomètres de piquets !

A El Calafate, il nous semble qu'il y a peu à faire, si ce n'est voir le fameux glacier Perito Moreno. Comme tout le monde ici, nous réservons notre bus à AR$100 (env. 20€) et payons l'entrée du parc à AR$100... Sur place, c'est la brume et la pluie qui nous attendent. Mais à peine le glacier émet-il toutes sortes de détonations (semblables aux bruits du tonnerre, de coups de feu, de la glace qui se fissure, de vaisselle brisée lorsque des morceaux de glace s'effondrent dans une faille...) que nous sommes comme des gamins attendant de voir tomber le plus gros morceau possible ! Le glacier qui avance de 2 mètres par jour nous parait plus que jamais vivant ! Nous passons la journée sur les rambardes à guetter inlassablement les chutes de séracs ! => Voir la vidéo

Le lendemain, nous reprenons le bus pour le Chili et Puerto Natales, d'où nous nous préparerons pour un autre trek mythique : Torres del Paine. A Puerto Natales, nous retrouvons à nouveau Tomek et Paulina qui n'ont pas encore quitté l'hostal. Leur calendrier s'accélère alors qu'un vol pour l'Afrique du Sud les attend. Nous nous séparons cette fois-ci définitivement après près de 7 semaines de route commune ! Malgré tout ce temps passé ensemble nous n'aurons réussi à retenir que 4 mots en Polonais : "Smacznego" (prononcer "smatchneuga" = bon appétit), "Dziękuję" (prononcer "djincouillé" = merci), "Dzień dobry" (prononcer "djindobré" = bonjour) et "Kurwa" (prononcer "courrrva" = pire que P****n) !

Toutes les photos d'El Calafate et du Perito Moreno ICI


Nos bonnes adresses à El Chalten et El Calafate

  • Aylen Aike hostel, à El Chalten. Il n'y a pas d'internet dans cet hostel, mais c'est fait exprès. Cela permet de trier la clientèle et de favoriser l'échange. Cela en fait un lieu de rencontre privilégié des alpinistes. Nous y avons également apprécié toutes les petites attentions en plus des autres auberges : serviettes de bain et savons dans les douches, lit refait tous les jours, condiments à disposition dans la cuisine... AR$70/pers. en dortoir, soit environ 13€.
  • Albergue Patagonia, à El Chalten. Une autre auberge agréable pour faire des rencontres de randonneurs. Les récits d'une française nous ont incité à faire le Gran Circuito à Torres del Paine (Cf. "Torres del Paine : Journal du Gran Circuito"). AR$80/pers. en chambre double, soit environ 15€.
  • iKeuKen hostel à El Calafate : un peu excentré du centre mais tout près du supermarché, il y a tout ce qu'il faut dans ce backpackers : staff sympa, salle commune agréable, cuisine équipée, bon petit déjeuner et Internet wifi inclus... AR$70/pers. en dortoir, soit environ 13€.


Infos pour les voyageurs

En venant dans la région des glaciers, nous souhaitions vraiment faire du trekking et initiation à l'escalade sur glaciers. Finalement, les conditions météo et autres concours de circonstances ne nous aurons pas permis de le réaliser. Cela dit voici notre "étude de marché" sur les différents glaciers de la région :


Après renseignements et avis, si nous devions en choisir un aujourd'hui, ce serait le VIEDMA PRO.


Carte repère



Mis à jour (Dimanche, 22 Septembre 2013 16:51)