Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 426
Iguazu : attention, force de la nature !

postheadericon Iguazu : attention, force de la nature !

Du 31 mars au 3 avril 2011

L'Argentine est tellement grande, faire un petit détour dans le nord-est du pays pour voir les chutes d'Iguazu nous prend 18h en bus depuis Buenos Aires ! Arrivés dans la province de Missionnes, nous avons l'impression de changer de pays : végétation tropicale, terre rouge, maisons en terre battue et surtout cette chaleur et cette humidité qui nous rappellent plutôt l'Indonésie !

Les 275 chutes d'eau d'Iguazu, magnifiquement illustrés dans le film Mission, sont situées à la frontière de l'Argentine, du Brésil et du Paraguay. Nous sommes venus exprès pour elles, nous irons les observer des 2 côtés : brésilien et argentin !

Après 2 heures, 2 frontières, 3 bus et quelques conversions peso / real, nous voilà enfin arrivés du côté brésilien ! Juste à temps pour se faire accueillir par une pluie torrentielle comme nous n'en avons plus vu depuis longtemps ! Celle-ci s'arrête aussi vite qu'elle est arrivée laissant place aux rayons de soleil et arcs-en-ciel. A mesure que nous progressons sur le sentier, nous découvrons de nouvelles chutes toujours plus proches et impressionnantes, jusqu'à se retrouver sur une passerelle, au cœur du cirque des chutes principales, trempés par les milliers de gouttelettes d'eau soufflées dans notre direction par la force des cataractes ! Il est peu d'endroits au monde où l'ont ressent à ce point la force de la nature ! Nous en prenons plein les yeux et sommes surexcités !

Le lendemain, il nous faudra bien une journée entière pour profiter des chutes argentines, pourtant amputée de l'île San Martin, fermée au public en raison du niveau d'eau trop élevé. Plongés au cœur de la végétation tropicale, baignée par les eaux vives vaporeuses et surmontées d'arcs-en-ciel, nous avons l'impression d'être au cœur d'un décor de film de Walt Disney ou d'Avatar. Les oiseaux, singes, coatis (petits mammifères au museau allongé) et papillons multicolores s'ajoutent à ce spectacle enchanteur. Le point d'orgue de la visite : le surplomb de la puissante Garganta del Diablo...

J'en rêvais depuis des années... Parfois la réalité se révèle fade face à la force du rêve et des photos de cartes postales. Et bien, les chutes d'Iguazu nous ont paru encore plus extraordinaires que ce que l'ont pouvait imaginer. Un des meilleurs moments de notre voyage ! Pour vous donner une petite idée, voici la vidéo montée par Stan.

Toutes les photos des chutes d'Iguazu ICI et la vidéo ICI


Nos bonnes adresses à Puerto Iguazu

Et bien en fait, nous n'en avons qu'une mais qui défie toute concurrence : La Esquina del Bambú, au croisement des rues El Uru et F. L. Beltran, AR$35 par personne (6,60€) en dortoir de 4, alors que les autres hostels sont plutôt à AR$60. L'hostel est simple mais sympa, tenus par un jeune couple Sandra et Carlos. Nous y avons rencontré des voyageurs argentins, italiens, suisses et français. Petit-déjeuner, cuisine partagée et Internet wifi inclus.


Infos pour les voyageurs

Chutes côté Bresil : 1/2 journée

Entrée : 37,70 Reals (un peu plus de 17€)

Accès : Vérifier s'il n'y a pas des bus directs, sinon prendre le bus en direction de Foz do Iguazu (toutes les 20') et changer de bus après la douane brésilienne (demander au chauffeur). AR$7 le ticket de bus. Il est possible de payer le bus brésilien en pesos (ils n'ont pas voulu de nos gros billets en reals tout droit sortis du bureau de change). Une fois dans le parc, prendre la navette jusqu'à l'avant-dernier arrêt. De là, marcher vers la fin du parcours, ce qui permet d'aller vers le plus beau.

Chutes côté Argentine : au moins une journée entière

Entrée : AR$100 (près de 19€)

Accès : le bus est direct depuis Puerto Iguazu. AR$15 A/R par personne.

Dans quel ordre visiter les chutes ?

Si vous voulez voir les 2 côtés, commencez par le côté brésilien pour avoir d'abord la vue d'ensemble. Explorez ensuite les chutes côté argentin que vous avez vues d'en face la veille. Dans l'autre sens, la visite du côté brésilien vous paraîtra un peu courte.

Et s'il ne fallait choisir qu'un côté ?

Impossible de choisir tellement les deux côtés offrent des points de vue incroyables ! Beaucoup disent qu'il y a plus de choses à voir côté argentins... Pour nous, le point de vue le plus impressionnant est celui de la passerelle brésilienne en face de la Garganta del Diablo. En tout cas, on ne s'est pas du tout lassé en 2 jours, alors si vous avez le temps, profitez-en au maximum !


Carte repère

Mis à jour (Samedi, 17 Septembre 2011 21:20)