Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cookie - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: session_start() [function.session-start]: Cannot send session cache limiter - headers already sent (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 423

Warning: Cannot modify header information - headers already sent by (output started at /home/letempsdh/www/joomla/configuration.php:60) in /home/letempsdh/www/joomla/libraries/joomla/session/session.php on line 426
Cuzco et la Vallée sacrée, au coeur de la civilisation inca

postheadericon Cuzco et la Vallée sacrée, au coeur de la civilisation inca

Du 1er au 7 juin 2011

Encore une nuit dans le bus... Au petit matin, encore à moitié endormis, nous découvrons, par les fenêtres du taxi, la ville de Cuzco qui s'éveille. Rues pavées, édifices coloniaux espagnols bien entretenus aux façades ornées de beaux balcons, vestiges de maçonnerie inca aux pierres extraordinairement ajustées, toits plats aux tuiles rouges qui donne un petit côté méditerranéen, ce mélange et cette unité architecturale rendent la ville magnifique ! C'est notre premier coup de cœur sur une ville depuis que nous sommes en Amérique latine ! Certains regretterons le côté touristique de Cuzco, avec ses nombreuses sollicitations, mais pour nous cela n'enlève en rien le charme de l'ancienne capitale de l'empire inca.

De l'héritage inca, on ne parle souvent que du Machu Picchu. Pour autant, la ville et les environs de Cuzco, appelés "Valle Sagrada" (Vallée sacrée), regorgent de trésors architecturaux de l'ancien empire. Difficile de savoir où donner de la tête ! Nous visiterons bien sûr la Machu Picchu (Cf. "Machu Picchu, l'expédition low cost") mais aussi :

- La forteresse de Sacsayhuaman, aux imposants murs en dents de scie, sur les hauteurs de la ville.

- La citadelle de Pisac, composée de bâtiments militaires, religieux et agricoles, et perchée sur une colline dont les versants sont striés de terrasses agricoles.

- La forteresse d'Ollantaytambo, un des derniers lieux de résistance inca après la chute de Cuzco.

- Les terrasses de Moray, centre de recherche agricole inca où l'étude des microclimats à chaque étage des terrasses permettait semble-t-il de prévoir les rendements agricoles.

Nous sommes à chaque fois surpris par la précision avec lesquelles les pierres sont taillées et ajustées au millimètre près, les falaises sur lesquelles les constructions sont perchées, l'ingéniosité des canaux d'irrigation... En même temps, Stan dirait que "des ruines, c'est des ruines, tu en as vu une, tu en as vu dix !".

Une dernière visite change des ruines incas. Il s'agit des salines de Maras. A flanc de colline, les hommes ont dévié depuis des années une rivière pour en recueillir le sel dont elle est riche. Cela a créé un paysage étonnant de terrasses aux couleurs prenant toutes les nuances du blanc au marron clair. Au milieu des travailleurs, nous nous promenons pendant une heure en marchant sur les petits murs de sels qui séparent les marais salants, en essayant d'éviter de tomber dedans.

Sur le marché de Pisac, il est possible de trouver routes sortes d'instruments de musique andins. Tentés d'imiter les péruviens, nous achetons une quena, flute andine sans bec. Sans bec, c'est bien ça le problème... Une fois en main, nous n'arrivons pas à sortir un son ou presque ! Le positionnement des lèvres, la force du souffle, il nous manque un professeur ! Nous profitons de la solitude des ruines incas pour nous entraîner... mais des heures seront encore nécessaires avant de pouvoir jouer El Condor Pasa !

A Cuzco, nous avons également la sensation de vivre un moment phare de la vie politique péruvienne car nous sommes en plein coeur de la bataille du second tour des élections présidentielles ! Les murs des maisons sont couverts de peintures et d'affiches aux couleurs des candidats. Chaque candidat est appelé par son prénom et dispose d'un logo reconnaissable, sans doute pour permettre aux illettrés de voter. Face à face : Ollanta, du parti nationaliste et populiste d'extrême gauche qui exploite le clivage ethnique et proche des idéologies soutenues par Hugo Chavez, et Keiko, d'un parti de droite et fille du dictateur Fujimori, accusé de meurtres et de violation des droits de l'homme et condamné en 2009 à 25 ans de prison. On se demande qui est le meilleur ou le pire pour le pays ! La Plaza de Armas de Cuzco est le théâtre un jour d'une campagne en diffamation contre Keiko, à base de caricatures et d'articles bien sentis, le lendemain d'un meeting de la candidate, où pour paraître proche des gens, il faut esquisser quelques pas de danse ! Finalement le 5 juin, Ollanta Humala est élu président avec 51% des voix.

Toutes les photos de Cuzco ICI et de la Vallée sacrée ICI


Infos pour les voyageurs

  • La plupart des sites historiques dans et autour de Cuzco ne peuvent être visités que sur présentation du boleto turistico. Ce pass pour une quinzaine de sites, valable 15 jours, coûte 130 soles (env. 26,50€). Malheureusement impossible de passer au travers...
  • Les villes de Pisac et Ollantaytambo et leurs citadelles sont facilement atteignables par les transports publics. Reste à trouver le bon terminal dans Cuzco (différent pour les 2 destinations), mais le Lonely Planet vous renseignera très bien.
  • Le marché de Pisac est très sympa. Il se tient normalement les mardi, jeudi et dimanche. Pour l'artisanat, il semblerait qu'il est mieux fourni le dimanche. C'est le seul endroit où nous avons trouvé des tarifs compétitifs dans la région !
  • Pour visiter les terrasses de Moray et les salines de Maras, le plus simple est de prendre un taxi dans la gare routière d'Urubamba. Pour 60 soles (env. 12,25€), il vous conduira sur les 2 sites avec 1h d'attente sur chaque site.

Nos bonnes adresses à Cuzco

Même avec plusieurs essais, nous n'avons pas réussi à dégoter un vrai bon plan logement à Cuzco. En revanche, voici 2 adresses de restaurants imbattables :

  • le Wayna Huayra, Calle Suecia (une des rues qui part de la Plaza de Armas). Jolie décoration et ambiance locale avec un orchestre de musique andine. Le menu délicieux avec entrée / plat / dessert, par exemple soupe de quinoa, lomo saltado (boeuf sauté) et pancakes au dulce de leche, à 10 soles seulement par personne ! Avec la jarre de limonade à 10 soles également, on s'en sort à 6€ pour le dîner. Autant dire que c'est devenu notre cantine du soir !
  • Le Saqritas restobar, Calle Plateros 316, au 2ème étage. Est-ce parce qu'il est du côté à l'ombre de la rue que les prix y sont beaucoup plus bas qu'ailleurs ? A 2 pas de la Plaza de Armas, ce restaurant propose un menu à 8 soles entrée / soupe / plat / dessert / boisson ! C'est un peu moins raffiné que le précédent mais on y trouve de la bonne nourriture locale. Plus les cafés à 2 soles, on s'en tire à 4€ pour 2. Notre cantine du déjeuner !



Mis à jour (Samedi, 24 Septembre 2011 21:32)